Movember, le mois de la sensibilisation au dépistage du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate reste le cancer le plus fréquent chez l’homme (28% des cancers – 50 000 nouveaux cas par an) et son dépistage par l’étude du PSA est recommandé entre 50 et 70 ans.

 

Si votre médecin vous conseille de faire un dépistage, voici les examens que nous pratiquons chez GRX :
  • Echographie prostatique : L’échographie prostatique est une technique d’imagerie indolore utilisant les ultrasons pour visualiser le volume et la structure de la prostate. Elle est indiqué le plus souvent en cas de troubles fonctionnels urinaires. Elle permet éventuellement le calcul du volume de la prostate pour vérifier la concordance entre ce volume et la valeur du PSA total.
  • IRM : L’IRM prostatique permet de visualiser la prostate de façon très précise et de détecter  une éventuelle cible qui pourrait motiver la réalisation d’une biopsie. La force de cet examen réside dans sa valeur prédictive négative ; lorsqu’elle est normale, elle élimine avec une bonne fiabilité une lésion de taille significative dans la prostate. Cet examen est indiqué  seulement s’il existe un certain niveau de risque clinique et biologique qui doit être évalué au préalable par un médecin urologue.
  • Biopsie : La biopsie consiste à prélever sous contrôle échographique et sous anesthésie locale ou générale, des échantillons de la prostate avec une fine aiguille en passant par le rectum ou à travers le périnée. Cet examen permis de statuer sur la présence ou non de cellules tumorales. Désormais les biopsies sont réalisés à l’aide d’un système de fusion d’images entre une échographie 3D et I.R.M. de la prostate préalablement réalisée. Cette technique offre une précision anatomique de l’ordre de 2 mm in vivo.

Dépister ça peut sauver !

Aller au contenu principal